Toutes les activités proposées sont susceptibles de modification en fonction de l'évolution de la situation sanitaire. Compte tenu des prescriptions en vigueur actuellement, les activités se dérouleront en plein air (donc dépendront de la météo) et par groupes. En raison des restrictions d'accès actuelles aux établissements publics, pour se restaurer, il sera peut-être nécessaire de le prévoir sur soi.

En principe des renseignements et directives vous seront donnés au préalable mais vous pourrez toujours vous renseigner directement auprès de l'organisateur. Merci de votre compréhension.

Calendrier 2021

  1. Marche d'hiver le 18.04.2021 organisée par Richard Schmidt

  2. Sortie de 1 jour le 27.06.2021 organisée par Roger Schaub

  3. Sortie de 2 jours des 50, les 14 et 15.08.2021 organisée par Christophe Hamel + Christophe Günter

  4. Fête du village de Courroux du 28 au 30.08.2021. La fête du village n'aura pas lieue mais la balade à moto le 28.08.2021 de 16h à 19h organisée par Yves Jenny est maintenue.

  5. Sortie de 1 jour le 05.09.2021 organisée par Pascal Domont et Christophe Günter

  6. Sortie de 1 jour le 26.09.2021 organisée par Henri Loviat

  7. Assemblée générale le 4.12.2021, lieu encore à déterminer, resp. Christophe Günter

Sans oublier les apéro-contacts prévus les mercredis soirs entre la mi-mai et début juillet et entre la mi-août et la mi-septembre. On se réjouit de revoir tous les membres et sympathisants tout au long de l'année lors des manifestations et rencontres qui sont organisées.

Sortie "Tour du Lac", 5 septembre 2021, Pascal D. & Christophe G.

Alors qu'on nous annonce une météo estivale (on attendait cela depuis fort longtemps) ce sont 16 personnes (sur 12 motos) qui se sont inscrites pour cette sortie intitulée par nos gentils organisateurs "Tour du Lac". Effectivement, nous avons bien fait le tour du lac de Thoune ce qui nous a permis de ramener des images magnifiques de la région. Il y avait aussi le but de cette journée qui n'était pas banal car je ne sais pas si beaucoup de gens connaissent Griesalp. Nous avons pu y admirer des paysages de carte postale. Il est situé à 1408 m. d'altitude et on grimpe près de 400m sur un peu plus de 1,5km (28%). Si dans notre région on voit des pentes à 20% voire 25% au Balmberg, il est rare de voir du 28%. Nos organisateurs, pour ce tour du lac, n'ont pas lésiné à rechercher les extrêmes en commençant par le Weissenstein (qu'on a passé juste avant l'interdiction du week-end) puis la montée à Griesalp et en terminant par le Balmberg. Cette sortie aurait donc aussi pu s'intituler la sortie grimpette ! Surtout que notre Président a encore réussi à nous emmener presque à travers champs sur des pentes frôlant les 30% au Nord du lac de Thoune juste après Tchingel en direction de Thoune.

Mais revenons à cette journée qui a commencé à l'Art'Café par un bon café offert par le club. Direction ensuite le Bäckle puis le Weiss. Nous avons traversé le plateau en contournant ensuite les grands centres urbains par d'agréables petites routes de campagnes. Tout est parfaitement bien allé même si nous avons eu quelques frayeurs avant notre départ causées par le GPS de Pascal qui indiquait le double de km que ce qui était prévu. Mais nos GO savent aussi gérer les imprévus en grands maîtres. Ils ont eu tout loisir de le démontrer lorsque nous sommes arrivés dans la région de Riggisberg où une course de vélos se déroulait. À chaque fois qu'ils tentaient de rejoindre notre itinéraire on tombait sur une route fermée. Seule alternative suivre les panneaux de déviation (qui n'étaient installés que sur les grands axes et non pas sur les routes prévues), revenir sur Thun et prendre l'autoroute pour un peu récupérer du temps perdu. Bien sûr, la montée en direction de Kandersteg est hyper bouchonnée. Heureusement, avec beaucoup de culot nous avons remonté les files de voitures pour obliquer ensuite en direction de Kiental. La route monte gentiment jusqu'au fond d'une vallée fermée par une impressionnante falaise. Commence alors la montée en direction de notre restaurant pour le repas de midi. C'est impressionnant et heureusement que personne n'est arrêté dans cette montée et que les voitures se mettent sur le côté pour que nous ne devions pas nous arrêter. Idem pour redescendre même si, dans un tel cas de figure, le frein avant permettrait de retenir la moto.

Après un accueil chaleureux et un excellent repas, nous descendons dans la vallée en direction d'Interlaken pour passer au Nord du la de Thoune par une route qui surplombe le lac. La vue est magnifique et le Niesen se détache comme un immense cône de l'autre côté du lac. Heureusement, au détour d'une vallée, on remarque quelques gouttes de pluie sur le casque. La route reste sèche mais la température descend de quelques degrés. On commençait à sérieusement transpirer. Mais après un petit bled, alors que nous roulions tranquillement, voilà que notre Président s'engage à nouveau sur une pente de près de 30% et un chemin dont seule 2 bandes de roulages sont bétonnées. Il faut ensuite redescendre tout cela et la chaleur remonte sous les casques.

Nous arrivons ensuite dans Thoune où nous nous dirigeons en direction d'un échangeur autoroutier. Malheureusement, le nombre de voies, la circulation et la signalisation routière font que on se perd de vue et attendre le suivant sur une voie très fréquentée n'est pas chose aisée. Bref, on se paume. Une partie suit le Président et une autre son collègue pour rentrer un peu comme on peut. Comme nous avons perdu du temps, on essaie de rattraper en utilisant l'autoroute mais, à peine quelques km parcourus, la circulation est limitée à 80 km/h en raison de travaux et, à peine les travaux terminés, ce sont les bouchons qui commencent et qui se prolongeront bien au-delà de Oensingen.

Pour terminer, on se fera encore plaisir dans la Scheulte et on terminera cette sortie par les retrouvailles au restaurant de la Couronne à Courcelon.

Nous avons passé une superbe journée en compagnie de supers participants et GOs. Merci à tous.

P1100474.JPG
IMG-20210905-WA0009.jpg
IMG-20210905-WA0016.14.jpg

Balade du moto-club lors de la fête du village. 28 août 2021, Yvews J.

En cette période difficile, la commune a décidé d'organiser tout de même une manifestation à l'occasion de la fête du village. Il n'y aura pas de stands ni tous les manèges habituels mais diverses activités et la commune a demandé à ce que la balade traditionnelle organisée par le moto-club ait lieu et l'a inscrite dans son programme.

Une annonce a été faite sur le plan local ainsi que sur notre site internet et notre page Facebook. Ce ne sont pas moins de 35 personnes (chevauchant une trentaine de motos) qui se sont retrouvées à 16h sur la place devant l'école du village. La météo semble incertaine mais notre GO (Yves J.) se veut rassurant. Il a préparé un petit parcours qui devrait éviter les gouttes de pluie.

Presque à l'heure prévue, nous partons en direction du rond-point (le seul actuellement sur la commune) pour retourner en direction de Delémont puis Soyhières. À Mettembert, on part à droite pour prendre la petite route qui rejoint Movelier et, de là, celle pour Pleigne puis Bourrignon. Descente ensuite sur Lucelle puis Miécourt pour la D41 en direction de Vendlincourt. La route semble bien mouillée par endroit mais il ne pleut pas. De là, on emprunte la petite route "En Chaussin" pour rejoindre Coeuve puis Courtemaîche, Bure, Fahy, Grandfontaine. Sur la montée "Le Bout-d'chus" la copine d'Yves nous attend, avec son fils, pour nous proposer chips et boissons offerts gracieusement pas notre GO. Un grand merci.

On repart sous quelques gouttes pour rejoindre Réclère puis Vaufrey avant de remonter le Doubs en direction de St-Ursanne puis les Rangiers. C'est peu après Glère que la pluie commence et à Brémoncourt on a droit à une belle averse. Rien de bien méchant mais humide pour ceux qui étaient en jeans. Arrivé à Delémont, on fait encore une petite boucle par Courrendlin puis Vicques avant de rejoindre Courroux vers 18h35 (après environ 125km) où les discours et concerts se succèdent. Notre arrivée se voulant bruyante, les participants s'en donnent à cœur joie obligeant les responsables à une pause.

On terminera ensemble avec un apéritif offert par la commune. Merci aux responsables et merci encore une fois à Yves J. qui aura su nous concocter une petite balade fort sympathique et agréable.

À l'année prochaine.

P1100401.jpg
W111.4.jpg

50 des Christophe's, Ulrichen, 14 et 15 août 2021, Christophe H. et Christophe G.

C’est avant 8h00 que les 16 participants à la sortie du 14 au 15 août se sont retrouvés à l’Art Café à Courroux. Heureusement tout le monde a trouvé car les GO avaient indiqué le rendez-vous au Trèfle à Quatre (nom qui a été changé en Art'Café il y a fort longtemps). Avant le départ les GO donnent leurs recommandations de parcours et distribuent le T-Shirt officiel de la sortie. Il sera demandé de le porter pour le souper et pour la journée de dimanche. Une fois que toutes les modalités sont réglées le convoi de 13 motos prend la route et se dirige pour le Chasseral où nous faisons la première pause pour admirer le panorama. La brume gâche un peu la vue mais on distingue tout de même la région des Trois-Lacs. La poursuite de l’itinéraire passe par Mühleberg où le président souhaite prendre une photo de groupe avant la déconstruction de la centrale. Il faut dire que cette centrale date aussi de 50 ans et elle est aussi dans le cœur de notre Président par l'intermédiaire de son employeur.

Une pause dinatoire à Hauteville est la bienvenue. Sur la terrasse chacun se bat avec les parasols pour s’assurer un coin d’ombre. Avec cette chaleur nous escaladons le col du Jaun pour rechercher le frais. C’est de courte durée, une fois que nous redescendons dans la plaine de l’Oberland. Cette étape franchie nous grimpons le Grimsel pour s’arrêter et boire un verre bien mérité avec une température bien agréable. Nous reprenons la route jusqu’à Ulrichen où nous prenons nos chambres à l’hôtel pour la nuit. 2 participants avec autant de motos nous rejoignent pour la suite du week-end. Apéro, repas et soirée tranquille dans le même établissement. Les soirées nocturnes dans ce village ne sont pas légion. Une photo officielle avec les T-Shirt sera également faite juste avant la tombée de la nuit.

Le dimanche, le réveil est matinal et le départ est donné à 8h15. A 8h16, soit pas moins d’un kilomètre du départ, nous entamons les enfilades du col du Nufenen. Sans échauffement nous sommes vite dans le bain. De l’autre côté du col nous attaquons sans attendre le Gothard par la Tremola, magnifique ancienne route en pavé. Après le café à Wassen nous enchainons directement avec le col du Susten. A cette heure la circulation devient de plus en plus dense et les enfilades sont un peu plus compliquées. La traversée du Brunig avec 15 motos qui se suivent devient même très compliquée. Heureusement tout le monde réussi à sortir à Gisswil où nous nous arrêtons pour le dîner. L’après-midi nous repartons par le Glaubenberg, l’Entlebuch pour rejoindre la région Bâloise. Une chaleur marquée nous accompagne toute la journée et les feux rouges sont les mal venus. Une averse de pluie nous contraint de faire un arrêt à l’abris. Cette averse a tout de même quelque chose de bon, la chaleur est redescendue. Nous finissons notre escapade par le col de la Scheulte pour s’arrêter à la Couronne à Courcelon. L’alignée de nos 15 motos impressionne plus d’un passant. La sortie se termine sur plusieurs bonnes notes, paysages magnifiques, météo au beau, parcours varié et surtout participants exceptionnels qui ont contribué au bon déroulement de la sortie.

IMG-20210814-WA0014.jpg
IMG-20210814-WA0029-1.jpg
IMG-20210815-WA0022.jpg

Les petites routes de notre région, 27 juin 2021, Roger S.

En attente du compte-rendu de l'organisateur.

20210627 Invitation sortie Roger IMG-20210619-WA0002.jpg

Marche de printemps, La Rochatte, 18 avril 2021, Richard S.

Ce qui devait être notre traditionnelle marche d'hiver a été transposée en marche de printemps en raison de la crise sanitaire. Après avoir songé à une annulation, le comité a programmé son organisation en anticipant un allègement des contraintes imposées par nos autorités, en prenant en compte que plus aucune rencontre n'est possible depuis plusieurs mois et en planifiant cette activité le plus possible dans le respect des prescriptions sanitaires.

Pour ce faire, Richard était levé avant l'aube pour préparer trois feux dans et autour de la cabane de la Rochatte afin de pouvoir manger par groupes de maximum 15 personnes. Son arrivée a fait partir un groupe de jeune qui a passé la nuit dans cette cabane. Ce matin il ne fait pas très chaud, quelques flocons tombent sur cette crête et la bise renforce encore la sensation de froid. Ces jeunes ont aussi certainement eu très froid car ils se sont donnés la peine de boucher les ouvertures autours des chevrons de la cabane avec du papier et des cartons de bière.

Petit à petit les participants arrivent. Un d'entre eux est réquisitionné pour s'occuper des feux durant notre absence et un autre pour préparer l'apéritif à notre retour. Qu'on se rassure, ce n'est pas sous la contrainte que ces tâches ont été attribuées. Deux groupes sont formés avec les téméraires qui s'engagent pour une marche de 2 heures et les plus raisonnables qui partent, eux, pour une bonne heure de marche. Au final, les raisonnables auront encore rajouté une demi-heure de marche pour rejoindre la frontière Jura/Soleure et une jolie petite loge. Quant aux téméraires, c'est exténués que certains auront rejoint la cabane.

Après l'apéritif, les steaks sont mis sur les braises. Chacun pourra ensuite se servir avec, comme accompagnement, une salade aux patates (mais avec une sauce grand veneur s.v.p.) et de la ciboulette ainsi qu'une salade de riz (avec crevettes, ananas, etc.). Et pour ceux qui auraient encore faim, une tournée de saucisses à rôtir de veau fait suite.

Nous avons passé une journée super sympa et, grâce aux trois foyers allumés, nous avons pu un peu nous réchauffer car après un timide rayon de soleil vers midi, la météo était à la grisaille et au froid polaire. Merci Richard pour la parfaite organisation. Merci aussi à tes aides et je te jure que même si le bois sur le feu est croisé nous avons tout de même apprécié un peu de chaleur.

P1090832.jpg
P1090830.jpg
P1090825.jpg
P1090852.jpg
IMG-20210418-WA0006.jpg
P1090843.jpg