© Version 07.12.2019/HLo, Contact henri.loviat@gmail.com

Calendrier 2019
  1. Réunion du comité du club le 28.2 à 18h30, Courcelon
  2. Marche d'hiver 2019 le 10 mars à 8h45 à la carrière à Vermes (Richard Schmidt)
  3. Assemblée ordinaire annuelle le 15.3 à 19h., Rest. de la Couronne, Courcelon
  4. Sortie de 3 jours du 8 au 10 juin (Christophe Hamel)
  5. Sortie de 2 jours les 29 et 30 juin (Roger Schaub)
  6. Pique-nique familial le 7 juillet (Julien Comte)
  7. Sortie de 1 jour le 17 août (Daniel Battilotti)
  8. Balade lors de la fête du village le 24 août, 16h,  devant l'école (Yves Jenny)
  9. Fête du village du 24 au 26 août, place de la nouvelle école
  10. Sortie de 1 jour le 29 septembre (Henri Loviat)
  11. Assemblée générale le 7 décembre
Sans oublier les apéro-contact prévus les mercredis soirs entre le 15 mai et 3 juillet et entre le 14 août et le 18 septembre. On se réjouit de revoir tous les membres et les sympathisants tout au long de l'année lors des manifestations et rencontres qui sont organisées.

29 septembre 2019, Saône-Valley, Traves, Henri L.

C'est au petit matin par 7 petits degrés, que nous nous sommes retrouvés à l'Art'Café pour prendre le café dès 7h30 à 12 personnes dont un invité et 2 dames dont une passagère. À l'heure du départ, il ne manquait que le Rodge qui devait encore faire le plein d'essence et changer de gants vu la fraîcheur ambiante au sortir de son lit. Nous avons pris alors la route en direction de l'A16 pour ne pas prendre de retard sur l'horaire prévu. Chacun aura, en contrepartie de se taper quelques km d'autoroute, pu un peu se réchauffer grâce à une température un peu plus élevée dans les tunnels.

Malgré les prévisions météos pas trop bonnes en début de semaine, nous profitons d'un ciel radieux. Nous traversons la Haute-Ajoie en direction de Pont-de-Roide avant de remonter la vallée de la Ranceuse et passer la petite bosse par Lanthenans pour descendre sur l'Isle-sur-le-Doubs où une pause est prévue. Nous arrivons alors que les dernières brumes sur le Doubs se dissipent gentiment. En raison de la fraîcheur qui règne toujours ce sera une tournée de thé, chocolats chauds et cafés. Nous repartons en direction du Nord par des petites routes qui nous mènent en direction d'Accolans, Bournois puis Les Magny. Avant ce dernier village, un panneau indique que la route est barrée à quelque 3 km. Comme parfois, on le verra sur le retour, les panneaux sont là mais on peut passer sans problème, on décide de s'aventurer. On traverse une forêt dans laquelle une chasse est en cour. On en verra encore à plusieurs reprises tout au long de la journée. Hélas, une imposante barrière bloque la route. On rebrousse chemin et c'est à ce moment qu'on voit qu'une signalisation de déviation est en place mais il faut revenir de cet endroit pour la voir. On contourne donc par Fallon puis Mélecey. Avant Villargent le GPS du GO lui indique une route possible pour rejoindre Les Magny. Sans trop hésiter, nous nous engageons dans ce sens avant de retrouver une route avec des touffes d'herbes au milieu puis carrément un chemin de grosses pierres. Donc, demi-tour et nous voilà reparti en direction de la D9 puis la D486 pour contourner Villersexel. On remonte encore en direction de Borey, Calmoutier puis Saulx pour rejoindre par une jolie vallée Meurcourt et reprendre ensuite une autre vallée, Le Val-Saint-Éloi. Arrivée à Port-sur-Saône après un arrêt benzine, direction Scey-sur-Saône et Saint-Albin ou un arrêt photos est prévu à côté de l'entrée du tunnel fluvial. Ce tunnel a été construit sous Napoléon III par un certain Philippe Lacordaire. Les travaux ont débuté en 1837, puis interrompus avant d'être achevés en 1880. Il fait 681 m de long et 6.55 m de large. Il permet d'éviter un méandre de la Saône ainsi qu'un barrage à aiguilles et est encore utilisé aujourd'hui pour la navigation de plaisance.

L'heure avance et la chaleur augmente, il est temps de reprendre nos bécanes pour rejoindre notre destination du jour le camping de Saône-Valley à Traves et son restaurant L'embarcadère. Après l'apéro pris sur la terrasse et sous un soleil radieux, nous passons à table toujours dans le timing prévu. Finalement, le repas durera un peu plus que prévu car, en voyant les plat du menu capitaine arriver pour le Rodge, plusieurs décident de prendre encore une assiette de fromages voire même un dessert en plus. Nous avons passé un bon moment dans un endroit magnifique et une ambiance fort sympathique.

On repart en direction de petites routes pour rejoindre Vellefaux puis Filain et Rougemont. En direction de Clerval, à nouveau un panneau de route barrée. Il était déjà là lors de la reconnaissance et nous avons pu passer sans souci. On y va donc gaiement. Arrivé à Fontaine-lès-Clerval on constate qu'effectivement des travaux sont en cour mais les fouilles ont été rebouchées et on peut donc passer sans encombre. Direction, depuis Cleval, du col de Ferrière pour rejoindre la belle vallée de la Barbèche. Après une dernière pause à Saint-Hippolyte, on remonte la vallée du Doubs en direction de St-Ursanne et le passage du plus haut col de cette journée, celui des Rangiers.

On termine la journée pratiquement dans le respect de l'horaire prévu, par une dernière bière en bonne compagnie au Rest. de la Couronne à Courcelon. Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'il y aura quelques gouttes qui ne gâcheront en rien cette si belle journée, la découverte de nombreux endroits très jolis et celle d'une superbe convivialité.

Merci à notre GO du jour Henri, à son épouse Christine qui a assuré les relations publiques à Saône Valley (non ce n'est pas la patronne) et à tous les participants qui ont contribué à ce que cette journée soit mémorable.

24 au 26 août 2019, Fête du village de Courroux, balade, Yves J.

Cela fait maintenant partie de la tradition. La fête du village de Courroux débute, officiellement, le samedi par une balade à moto à 16h00. Encore une fois, Yves s'est chargé de définir un parcours d'une centaine de km et a organisé à la perfection le bon déroulement de cette balade en incluant une pause avec rafraichissement et petits salés avec son amie et sa famille.

Ce sont donc une trentaine de personnes sur une vingtaine de motos qui se sont retrouvés en face de notre stand pour prendre le départ de cette balade sous un soleil de plomb. Après les gorges de Moutier nous avons traversé la prévôté sans aucun problème puisque beaucoup de rues étaient fermées en raison de la braderie. Nous avons continué dans les gorges de Court avant de monter la Binz pour redescendre sur Gänsbrunnen. On attaque ensuite la montée du Weissenstein pour découvrir, à son sommet, un vaste complexe dédié aux randonneurs et autres adeptes des sommets. On descend ensuite en direction d'Oberdorf puis Balm pour remonter le Balmberg. Après être redescendu sur Welschenrohr on part en direction de Herbestwil pour rejoindre, avant cette localité, l'endroit où la pause est organisée. Après s'être désaltéré on remonte en selle en direction de Welschenrohr avant de bifurquer sur la droite pour remonter une petite gorge sauvage en direction de Hinter Brandberg. On redescend sur Seehof, Envelier, Vermes pour remonter à Rebeuvelier puis revenir par Courrendlin, Delémont et arriver sur la place de la fête du village où les stands sont ouverts et la fête bat son plein. Avant de se quitter, on boit encore un verre offert par le club à tous les participants à cette balade et on déguste les excellents gâteaux préparés comme d'habitude avec amour par Nicole. Merci à la famille Hamel de nous avoir permis de déguster, encore une fois, ces spécialités de Mont-Vully. Merci à Yves et à ses aides qui ont, encore une fois, organisé cette balade à la perfection.

Pour la suite de la fête, le club a monté, comme d'habitude une cantine afin de permettre à tous les membres et sympathisants de se retrouver pour boire un verre et passer un bon moment de convivialité (sur le réseau traditionnel mais aussi sans fil). Tout au long du week-end et jusqu'à mardi matin, nous avons eu le plaisir d'accueillir plusieurs centaines de personnes sous notre chapiteau merveilleusement décoré, pour l'occasion, sur le thème "Kourou sur Orbite", par notre "abeille" Christine à laquelle on adresse un grand merci et nos félicitations.

Un grand merci à toutes et tous de leur engagement et à tous les sympathisants de leur visite et leur soutien.

17 août 2019, Planche des Belles Filles, Daniel B.

Comme souvent lors des sorties de 1 jours, on ne connait vraiment que le dernier jour le nombre de participants exacts. Il y en a toujours un ou l'autre qui, à force de discussions et de supplications obtient des dérogations par rapport à la date limite d'inscription. Finalement, c'est à 11 qu'on se retrouve à 7h45 devant le rest. de l'Ours dont 2 représentantes de la gente féminine en la personne de la fille de Fred V. et de l'épouse de Philippe B. Le fait d'aller à la planche des belles filles a peut-être incité quelques épouses à ne pas vouloir les concurrencer. Encore une fois, 2 membres passifs nous font le plaisir de nous accompagner. Richard passe vite encore pour aller faire le plein car il n'a pas eu le temps, entre son inscription et l'heure du départ de le faire. Quant au Président, il ne veut pas boire de café avant le départ et donc il arrive après la dernière minute ! On part donc avec un peu de retard et sans avoir pris de café car le restaurant n'ouvre qu'à 8h ! Batti, un peu énervé de cette situation, démarre sur les chapeaux de roue mais sans regarder son GPS. Il s'élance en direction de Develier quand son GPS lui dit de retourner au 3e rond-point. Il faut dire qu'il a fallu changer le parcours au dernier moment car, avec la course de côte St-Ursanne – Les Rangiers, le col est fermé. Qu'à cela ne tienne, on est là pour rouler et découvrir ou redécouvrir des routes et des paysages de la région. Le temps couvert permet de ne pas avoir trop chaud et la météo n'annonce pas de pluie donc c'est l'idéal. Au fil des kilomètres on peut apprécier le nouveau revêtement de la route internationale puis dans le Ballon d'Alsace et la circulation n'est pas très importante. Jusqu'à Masevaux nous nous faufilons entre les petits villages de la plaine et c'est l'occasion, pour certains, de constater qu'il n'y a pas que Montreux en Suisse. Après Sewen on attaque le ballon puis on redescend sur Servance pour poursuivre sur la route que le Tour de France 2019 a empruntée en direction de Miellin, Belfahy. Là, pour les cyclistes ce doit être dur car non seulement il y a de belles montées mais la route est très abimée. Puis nous attaquons la montée en direction de la Planche des Belles-Filles. Ce lieu est connu depuis quelques années car il accueille l'arrivée d'une étape du tour de France au haut d'une pente très raide à 24% !

Pour l'histoire, ce lieu est déjà mentionné dans des écrits au XVIe siècle, en tant que lieu peuplé de belles fahys (qui voulait dire hêtres). Une légende dit que, durant la guerre de trente ans, en 1635 les jeunes filles se seraient réfugiées sur cette montagne. Pour échapper aux cruels mercenaires suédois elles auraient préféré se suicider en se jetant dans l'étang situé en contre-bas et le nom aurait évolué en Planche des Belles Filles même si la topographie ne permet pas de se jeter dans l'étang depuis le sommet !

Malheureusement, le dernier bout est interdit aux motards alors on peut admirer le dernier reck depuis la terrasse du bar-restaurant. On y arrive vers 12h et c'est l'heure de l'apéro. La serveuse nous propose une bière artisanale de la région en bouteille de 75cl. qu'elle pose sur la table. Devant l'empressement et la soif des participants, Henri L. sort son canif pour ouvrir la première bouteille. À peine la capsule soulevée que jaillit un jet de mousse. Une bonne partie de la bouteille finira sur sa combi et le sol de la terrasse. Fort de cette expérience, on avise un verre pour ouvrir la 2ème bouteille. La perte est moindre mais il faudra 3 verres pour récupérer la mousse et attendre encore 5 bonnes minutes pour pouvoir déguster le breuvage. La bière est fermentée en bouteille alors la prochaine fois on laissera la sommelière nous démontrer comment les ouvrir. L'apéro est donc un peu écourté et nous passons à table pour le menu du jour ou une bavette pour certains. Rien à redire, le repas est bon et le service également.

Le soleil commence à apparaître pour notre retour et c'est en sueur qu'on arrive à Colombier-Fontaine pour une pause méritée. Sur la terrasse, il y a peu de place mais la patronne nous fait de la place rapidement. Encore quelques virolets pour éviter quelques agglomérations plus importantes et nous voici de retour chez nous. Cette fois le rest. de l'Ours est ouvert et la journée se termine par une bonne bière sur la terrasse après une superbe journée passée en excellente compagnie. Un grand merci à notre GO du jour Daniel B. et on se réjouit déjà de la prochaine sortie qu'il organisera en 2020.

7 juillet 2019, Pique nique à la Haute Borne, Julien C.

En compagnie de Céline et ses enfants, Julien a accueilli une bonne dizaine de personnes, sans compter les enfants, sur les hauteurs de Delémont sous un ciel magnifique. De la pluie et des orages étaient annoncés mais finalement l'organisateur avait même commandé le beau temps et tout était organisé à la perfection. Un grand merci Julien et à toute ta petite famille de nous avoir permis de passer une nouvelle fois une superbe journée.

29 et 30 juin 2019, Flims, Roger S.

Pour ce week-end, nul besoin de craindre la pluie donc les combis sont restées à la maison. Par contre, c'est la chaleur qu'il fallait redouter. Heureusement qu'il y avait à certains endroits encore quelques murs de neige pour un peu rafraîchir et notre Président a même réussi à trouver une belle grande fontaine pour un plongeon renversé et renversant mais sans doute rafraîchissant. Par contre, la combi cuir n'était pas encore tout à fait sèche le lendemain. 12 courageuses personnes sur 9 motos, se sont retrouvées au rest. de l'Ours à Courroux. Au programme, le 1er jour, 335km, après la Scheulte un peu d'autoroute pour pouvoir rejoindre le plus rapidement possible notre but de sortie qui était les Alpes, puis le Brünig avec arrêt photo au milieu de quelques Japonais, Grimsel, Furka, Oberalp avant l'arrivée à Flims. L’hôtel étant en mode pause estivale, ils n’avaient plus assez pour nous servir à souper. Rien n’arrête les loups, c’est à pied que nous sommes partis à la recherche d’un restaurant. Le lendemain, la chaleur est toujours aussi importante. Au programme, 380km en commençant par le Kunkelspass pour rejoindre l'autoroute vers Bad Ragaz puis le Klausen, le Susten et retour par le Brünig. Les participants ont souffert de la chaleur, ils avaient plus soif que les motos, l’eau a coulé à flot et chacun s’était organisé pour avoir sa bouteille de réserve. Il est malin le Loup. Mais les cols et les lieux choisis les ont récompensés, merci Rodge. Une très belle sortie dans la bonne humeur et sans incident, avec des paysages grandioses dans un coin de pays à découvrir. Par contre, comme souvent durant le week-end, beaucoup de "blaireaux" sur les routes à vélo ou en décapotable !

8 au 10 juin 2019, Sortie en France voisine, Christophe H.

La première sortie à moto de cette année est organisée par Christophe H. 9 personnes sur 8 motos se sont retrouvées à l'Art-Café à Courroux pour un départ de bonne heure. À cette occasion nous avons eu le plaisir d'accueillir un nouveau membre en la personne de Joseph F. qui avait déjà revêtu le superbe et tout nouveau t-shirt du club. La météo annoncée semblait bonne mais pour le départ on a du enfiler un survêtement pour se protéger un peu du froid. Arrivé à la Brévine, où comme tout le monde le sais il ne fait pas plus chaud, nous avons tout de même aperçu un habitant du village qui arrosait ses fleurs en short et T-shirt. Après le premier arrêt l’équipement normal était à nouveau suffisant. Sur le parcours plusieurs averses sont venues un peu rafraîchir les participants. Au programme il y avait Le Locle, Les Fourgs, St-Claude où nous avons très bien mangé dans un restaurant improvisé car celui prévu était exceptionnellement fermé ce jour-là, puis Oyonnax, Chatillon sur Chalaronne, Belleville, Grandis, Cublize, Thizy, Aigueperse, Couches avant de retourner par Quingey, Sancey, St-Hippolyte. Pour le dîner du dimanche nous avons réussi à viser la période de l’orage pour s’arrêter dans un restaurant ne payant pas de mine mais où nous avons été très bien accueillis et où nous avons mangé un très bon menu pizza. Sans oublier de signaler que nous avons fait un arrêt à Poil (nom du village) pour la photo insolite de la sortie. Le parcours prévu par Christophe a enchanté les participants et l'organisation était parfaite, merci Christophe.

15 mars 2019, Rest. de la Couronne, Courcelon, 34ème Assemblée Générale ordinaire

La pittoresque petite salle dans la grange attenante au restaurant étant occupée, c'est carrément toute la salle à manger qui a été réservée pour notre Assemblée. Voyant déjà les tables dressées pour le repas proposé à l'issue de cette séance, il faut croire que cette Assemblée sera très relevée.

C'est presqu'à l'heure (avec dix minutes de retard), que le Président ouvre cette Assemblée en présence de 16 membres actifs et 2 membres passifs. Après les salutations et remerciements aux membres de leur présence, nous passons à la lecture du PV de notre dernière Assemblée. Puis c'est au tour de notre Président de nous faire son tant attendu rapport. Encore une fois, nous avons la surprise de découvrir que notre Président, en préparant son discours du 1er août prochain en tant que 1er citoyen de la ville, est remonté au pacte de la création de la confédération pour s'inspirer des propositions de nouvelles dispositions pour notre club. Comme à son habitude, ce fut un moment haut en couleur et en expressions lyriques. Comme en 1291, les citoyens doivent soumission à leur seigneur. Seuls les membres de la communauté seront acceptés. Ils devront respecter certaines règles comme ne pas boire ou piquer le verre d'un copain, ni mettre le feu à sa meule. Les punitions peuvent aller du séquestre à l'expulsion à vie (jusqu'à ce qu'on recherche la personne concernée). Au terme de cet acte fait en l'an de grâce 2019, valable ad aeternam, on apprend encore que chacun devra obéissance à notre Président. Au terme de ce rapport, inutile de préciser que les réactions les plus loufoques et hilarantes purent être enregistrées.

Le Président technique ramène un peu de sérénité en nous informant des activités 2019 dont voici la liste par date et organisateur : Du 8 au 10.6 sortie organisée par Christophe H. ; du 29 au 30.6 sortie organisée par Roger S. ; le 7.7 pique-nique à la Hte Borne, organisé par Julien C. ; le 17.8 sortie organisée par Daniel B. ; le 24.8 balade organisée par Yves J. ; du 24 au 26.8 stand à la fête du village de Courroux ; le 29.9 sortie organisée par Henri L. ; et le 7.12 Assemblée générale annuelle.

Dans le contexte des activités, il est fait également mention des soirées contacts-rencontres organisées au chalet de la gym à Courroux dont les modalités seront encore à négocier. Merci à Christine et Christian de poursuivre cette expérience.

Pour les informations, le Président rappelle que les membres peuvent consulter notre site internet ainsi que notre page Facebook. Un groupe WhatsApp a également été créé par Julien C. pour les informations de dernières minutes. Le Président remercie les membres de veiller à la tenue à jour de leurs coordonnées et à la transmission (par WhatsApp ou email) des photos prisent lors des sorties.

Enfin, le Président informe que le menu de ce soir a été adapté (on a eu des tranches aux morilles lors de la sortie de dimanche passé). Nous aurons des Porcatas à la Milanese avec des pâtes pour les gens normalement constitués (les autres pourront prendre des frites). Enfin, il informe que les boissons durant l'Assemblée sont prises en charge par notre "généreux" club. Il nous souhaite une belle année ensoleillée et lève la séance à 20h29 en remerciant tous les participants ainsi que toutes celles et ceux qui contribuent, tout au long de l'année, à la vie active et à la bonne marche de notre club.

Les conjoint(e)s nous rejoignent alors pour le repas qui débute avec une belle salade mêlée, suivi des Porcatas milanese (avec suppléments pour les affamés) et un tiramisu pour terminer. Encore une fois, Lola et Gilberto nous ont accueillis de la plus belle manière et le repas fut un régal.

10 mars 2019, Marche d'hiver, Vermes, Richard S.

Une bonne dizaine de personnes s'était donnée rendez-vous ce dimanche, après carnaval, à la carrière de Vermes par un vent à décorner les bœufs et sous un vrai déluge. À l'appel on compte onze personnes courageuses prêtes à en découdre avec les éléments. 2 autres personnes sont détachées pour assumer l'intendance de l'apéro et 5 compagnes ou compagnons des marcheurs nous rejoindront pour le repas de midi.

La pluie redoublant d'intensité au moment du départ, notre organisateur hésite à raccourcir la marche mais c'était sans compter la détermination des participants et c'est donc bien poussé par Éole que le groupe part en direction de Vermes pour attaquer le sentier botanique. Un grand nombre de plantes y est répertorié mais, malheureusement, à cette saison il n'y a pas encore grand-chose qui pousse. En chemin, nous découvrons quelques panneaux en rapport avec la thématique de la nature et même un autre expliquant le fonctionnement d'un bélier hydraulique encore branché actuellement. À mi-chemin, une boucle philosophique est proposée aux marcheurs. Toutes les femmes du groupe n'hésitent pas à l'emprunter, accompagnées de quelques valeureux pour rejoindre le banc des amoureux et découvrir quelques belles citations. Nous poursuivons en direction du sommet de la montagne pour arriver à la ferme de Plainfayen un haut lieu de passage pour les randonneurs et les skieurs de fond. Nous partons ensuite en direction de l'Est pour une boucle qui rejoint l'impressionnante antenne de télécommunication de Swisscom puis longeons le sommet sur le côté Nord. Après avoir retrouvé le chemin menant à la loge de Plainfayen de Courchapoix on passe à travers champs pour rejoindre celle de Vermes, histoire d'alourdir les godasses avec aussi du fumier fraichement épandu. Mais qu'importe, à notre arrivée la récompense est là puisque Christine et Renaude nous servent un "petit" apéro (gâteau à la crème, cakes et autres salés ainsi que toutes les boissons de circonstance). Après près d'une heure de pause, il est temps de rejoindre Vermes pour prendre le repas de midi. La pluie et le vent redoublent de force pour nous freiner mais nous ne fléchissons pas et c'est sous un joli rayon de soleil que nous nous retrouvons tous à Vermes. Richard a réservé un excellent menu au rest. du Canon (petite salade, filets de perche, tranche aux morilles, boule de glace avec crème chantilly et coulis de baies rouges). Du fait que le président souhaite la publication de photos autres que celles provenant d'un restaurant, le menu vous est donné pour que vous puissiez donc vous l'imaginer !

Après le repas, c'est sous la direction de Pinceau que nous nous rendons à l'Église St-Pierre et St-Paul pour découvrir ce monument placé sous la protection de la confédération et dont la restauration vient de se terminer. Yves, encore sous le choc d'une terrible chute survenue il y a quelques jours dans des circonstances un peu troubles, nous donne moult détails quant aux exigences posées pour cette rénovation.

La journée terminée et tout ragaillardi par ces activités, c'est un grand merci que nous pouvons adresser à tous les participants pour leur bonne humeur en toutes circonstances et encore un plus grand merci à Richard qui, encore une fois, nous aura régalé par un parcours pas trop difficile, une parfaite organisation et une superbe découverte d'une nouvelle partie de son terrain de jeu lorsqu'il va à la chasse. Un tout tout grand Merci Richard. On espère que tu seras d'accord d'organiser une nouvelle sortie l'année prochaine et on s'en réjouit par avance.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now